vendredi 14 septembre 2012

Artistes exposés pendant le festival Curry Vavart

Expo en cours au CP5# 5 : À TABLE !



Le CP5 est un espace d’expositions géré par les plasticiens du collectif Curry Vavart, installé dans le hall d’entrée d’un ancien vestiaire SNCF, complètement habillé de contreplaqué 5mm.

Pour son 5eme volet le CP5 invite Antoine Alliot, Armelle Caron, Griet De Vis, Alice Garnier Jacob, Marie Guillon Le Masne, Safia Hijos et Cécile Wautelet à réagir au thème de la nourriture et du repas. 


ÉLODIE LOMBARDE, plasticienne, présente un White Flag, assemblage de mouchoirs en papier.
De diverses façons, mon travail s’articule autour de matériaux banals du quotidien auxquels je trouve des qualités plastiques et narratives. Mouchoirs en papier, enveloppes, sacs en plastiques ou encore photos de journaux ; matières et images dépourvues de valeur aux yeux de la société de consommation ou des mass-media, mais ayant néanmoins une charge symbolique dans leur utilisation ou contenu.
Par l’accumulation, je cherche à atteindre une abstraction de la matière ou du sujet et une simplicité formelle afin de l’éloigner de son utilité pratique. Par une mise à distance de la banalité, ils deviennent le fond et la forme de mes recherches plastiques grâce à ce qu’ils sont et non à ce qu’ils sont censés faire.
J’assemble, avec eux, un art du minimum et du fragile, d’où émane un second degré, une dimension symbolique et politique des petites choses du quotidien en même temps qu’une poésie de l’accumulation


DOÏNA (bricoleuse en toute matière), vous présente sa  grande marionnette
" Née d'ici ", toute juste sortie de l'usine artistique et collective Curry Vavart.

CARINE, plasticienne, présente une installation/projection/sculpture : "Rivière" . Il s'agit de montrer par cette installation/portrait, la question de la fragilité de l'être, de la complexité (le sujet morcelé, éclaté ; dont les choses ne sont pas toujours visibles mais ténues).
Ce travail est un tout premier volet sur la question du traumatisme.

ADELINE FROSSARD, plasticienne, présente des dessins :
Dans mes dessins, la feuille blanche se charge de coups de crayon automatiques, au crayon carbone, ou à la pierre noire. Gestes spontanés, griffonnis tourmentés révélant l'informe. Les quelques restes blancs cisèlent dans le brouillard charbonneux de petits paysages sibyllins, étranges apparitions. Ces minutieux mondes à peine dévoilés, tout juste saisissables se font brèches vers une lumière inconnue.
http://adelinefrossard.blogspot.fr/

KATIA PEREIRA, peintre, présente une peinture à l'aérosol : Red lipstick, série «Embrasse-moi»
aérosol sur toile lin, (146 x 97 cm), 2012
Katia Pereira, dit Kat Détraké, née en 1979, est une artiste franco-portugaise, qui intervient principalement sur des toiles de grands formats, à l’aide de peinture aérosol.
Deux caractéristiques font la synthèse du parcours professionnel et artistique de Katia. D’abord architecte de formation, habituée à travailler sur des projets de grands ensembles, elle est aussi adepte du Street Art, et rompue au graffiti.
En 1996, Kat intègre le Détraké crew : collectif artistique pluridisciplinaire, rassemblant diverses disciplines comme le graffiti, la peinture, la sérigraphie, la musique.
Au cours des années, le travail de Kat a évolué vers le surréalisme. L’artiste s’inspire entre autres de photos de mode très contrastées, donnant au portrait un aspect irréel et impersonnel. Le cadrage des sujets et le travail des couleurs bouleversent notre perception. Le tableau s’oriente tantôt vers une figuration photogénique, tantôt vers une abstraction minimaliste.
  
SÉBASTIEN B. (alias SOAK), artiste peintre autodidacte, présente huit toiles :

-Autoportrait (sérigraphie) 20 x 40 cm
-VESTIGES (acrylique/aquarelle)100 x 60 cm
-Autre Monde (acrylique/aquarelle) 65 x 50 cm
-Fusion (acrylique/aérosol) 25 x 100 cm
-Utopia (acrylique/argile) 46 x 55 cm
-Mysterious Thing (acrylique/aérosol) 20 x 60 cm
-Violette danse avec rouge (aérosol) 20 x 60 cm
-Fée Verte (acrylique/argile) 20 x 60 cm

Sans formation artistique particulière, Soak évolue au sein du collectif Détraké fondé dans les années 90 (collectif artistique pluridisciplinaire, rassemblant diverses disciplines, comme le graffiti, la peinture, la sérigraphie, la musique).
En qualité d’autodidacte et n’ayant pas suivi de formation artistique, j’ai la liberté de « goûter » un peu à tout. Je me laisse porter par ce que je ressens au moment de créer, d’une toile à l’autre ça peut-être très différent. Les toiles naissent les unes après les autres. C’est une pulsion créatrice, je le fais et aime le faire, c’est tout. Comme toute pulsion je ne la maîtrise pas, c’est en moi : pas de ligne directrice, pas d’organisation. La création naît d’une idée, d’un flash, quelquefois d’une erreur, d’un hasard, d’une volonté d’expression, c’est un peu comme un instantané, une photo. Techniques : aérosol, acrylique, aquarelle, argile,…

FRANÇOISE PERRONNO, plasticienne, présente une installation : dessins sur plaques de verre et projecteur de diapos.

DÉBORAH HERCO, plasticienne mosaïste, présente une sculpture : Petit plateau minéral

OTTAVIA ASTUTO, plasticienne, présente une généalogie du collectif Curry Vavart, et ses Magueuls.

LUCIO GIRONDO, présente une peinture sur toile :
Diplômé des Beaux-Arts de Paris en 2003, Lucio Girondo est artiste-performer
au sein de l'Institut bancal, www.institutbancal.com. En parallèle, il poursuit
depuis plus d’une quinzaine d’années, une activité artistique de peinture
et de dessin. Ici nous vous présentons une peinture, dont la recette serait : 
"Un TARTARE d'amour et de haine"; à déguster dans un coussin.

BETH ANNA, peintre et vidéaste, présente une vidéo.

SERGE A., alias GE-SER, plasticien travaillant le bois et les matériaux de récupération, présente deux Tableaux-reliefs.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire