vendredi 7 mars 2014

KinoClub #36

Dimanche 16 mars, ouverture des portes à 19h30 - Projection à 20h - Prix libre.

« VOUS CONNAISSEZ LES ENFANTS. QUAND UNE CHOSE LEUR DÉPLAÎT, ILS L’OCCULTENT. COMME LES AUTRUCHES, LA TÊTE DANS LE SABLE. »


Au programme :
 
- ICH BIN 33
J’AI 33 ANS_2000_3 MIN._ALLEMAGNE
« Le 11 août 1999, j’ai mis une bobine de film Super-8 dans ma caméra et je me suis placé devant pour faire le résumé de ma vie de l’an passé, comme je le fais chaque année. Mais cette fois j’ai été dérangé par l’éclipse…» (Jan Peters)

- BANDE-ANNONCE DE PSYCHOSE
ALFRED HITCHCOCK/JAMES B. ALLARDICE_1960_7 MIN._ÉTATS-UNIS
« Assisté de James B. Allardice, scénariste pour la télévision qui avait déjà réalisé les bandes annonces de Hitchcock Presents, Alfred Hitchcock a conçu celle de Psycho sur le modèle de la visite guidée. » (Luc Vancheri, Psycho, la leçon d’iconologie d’Alfred Hitchcock).

- T IS FOR TOILET

LEE HARDCASTLE_2012_ANIMATION_5 MIN._ÉTATS-UNIS/NLLE-ZÉLANDE
Il s’agit de l’un des nombreux segments du film collectif ABCs of Death. Virtuose du cinéma d’animation en pâte à modeler de ces derniers années, Lee Hardcastle s’attache surtout aux possibilités figuratives de la « claymation » permises et liées aux classiques du cinéma d’horreur (Frayeurs, The Thing, Zombi, Evil Dead, Braindead) dont il cite explicitement les sources à travers ses films.

- THE DUMMY
LA MARIONNETTE_ABNER BIBERMAN_1962_SAISON 3_26 MIN._ÉTATS-UNIS
« Jerry est ventriloque. Il est persuadé que sa marionnette est vivante… » (Revue trimestrielle, Génération Séries, n°7, septembre 1993). Cet épisode de la série La Quatrième Dimension rend hommage à l’un des segments du film Au Coeur de la nuit (1945) qui va faire des émules, via une tradition fantastique des jouets et autres marionnettes animés (Attack of the puppet people, Tourist Trap, Child’s Play, Puppet Master, Dolls, Devil Doll, Magic…).

- THE PINK PHINK
FRIZ FRELENG ET HAWLEY PRATT_1964_ANIMATION_7 MIN._ÉTATS-UNIS
Il s’agit du film d’animation qui inaugura la fameuse série et dont la vedette fut la panthère rose des films de Blake Edwards (via les génériques des films dès 1963). Cet épisode pilote fit gagner à sa société de production DePatie-Freleng Enterprises un oscar (dans la section court-métrage d’animation).

- OUR MOTHER’S HOUSE
CHAQUE SOIR À NEUF HEURES_JACK CLAYTON_1967_105 MIN._GRANDE-BRETAGNE
« Elsa Hook se meurt en abandonnant sept enfants qui refusent de se retrouver à l’orphelinat. Pour ce faire, ils cachent le décès de leur mère, l’enterrent dans le jardin, vaquent à leurs occupations habituelles comme si de rien n’était et inventent une cérémonie au cours de laquelle, chaque soir à neuf heures, est invoqué l’esprit de la morte. » (Jean-Pierre Andrevon, 100 ans et plus de cinéma fantastique et de science-fiction, article de Jean-Pierre Fontana).
"Chaque soir à neuf heure"s est un chef d’oeuvre méconnu d’un cinéaste britannique, Jack Clayton, trop longtemps célébré pour un seul de ses films, Les Innocents (meilleure adaptation du Tour d’écrou d’Henry James avec Deborah Kerr, 1961) ...

-> la suite sur le livret en dessous, tu cliques et ça s'ouvre en grand !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire