mercredi 30 avril 2014

KinoClub #38


Dimanche 11 mai
KinoClub #38

(ouverture des portes à 19h30 - Prix libre)

Au programme :

- THE FURIES _ SLAVKO VORKAPICH_1934_ÉTATS-UNIS_3 MIN.
Il s’agit d’un extrait du film Crime without passion de Ben Hecht et Charles MacArthur qu’a réalisé et monté Slavko Vorkapich. Cet artiste expérimental d’origine serbe est très mal connu en France. Affilié souvent aux effets spéciaux d’un film, il réalisa pourtant des séquences anthologiques du cinéma hollywoodien qui demeurent étonnantes, encore aujourd’hui. Vorkapich (1894-1976) intégra à Hollywood un montage expérimental, notamment à l’intérieur de certains films de Frank Capra (M. Smith au Sénat, L’Homme de la rue), Woody Van Dyke (Manhattan Melodrama, San Francisco) ou encore George Cukor (David Copperfield).

- LE PORT DE L’ANGOISSE (TO HAVE AND HAVE NOT)
HOWARD HAWKS_1944_ÉTATS-UNIS_EXTRAIT_2 MIN
Une scène jubilatoire grâce au génial acteur abonné aux seconds rôles patibulaires, Walter Brennan (1894-1974). Il contribua discrètement et fortement, avec sa carrière inégalable, à l’âge d’or hollywoodien.

- MARGUERITE_MURIEL LEFEBVRE/DEREK WOOLFENDEN_2014_FRANCE_5 MIN.
Il s’agit d’un clip pour le groupe français La Villageoise tourné intégralement au Shakirail ! Marguerite narre l’errance d’une alcoolique qui échoue dans un vieux bistrot dont les poivrots autour d’elle pourraient être les fantômes de sa vie passée, notamment la chanteuse sur scène qui semble (trop bien) conter son histoire…

- SQUARCIO (LA GRANDE STRADA AZZURRA)
GILLO PONTECORVO_1957_ITALIE_EXTRAIT_5 MIN.
Premier film du futur réalisateur de Kapo et de Queimada, Squarcio marque aussi la première collaboration entre Gillo Pontecorvo et le scénariste Franco Solinas d’après le roman de ce dernier (Un dénommé Squarcio). Comme pour Le Disque rouge de Pietro Germi (1956), il s’agit d’un film sous influence néo-réaliste mais traité de manière « opératique » et bouleversante…

- LES TUEURS _ ANDREÏ TARKOVSKI_1956_URSS_19 MIN.
Premier court-métrage d’études d’Andreï Tarkovski adapté de la nouvelle Les Tueurs de Ernest Hemingway. Les Tueurs fut également adapté pour l’écran par Robert Siodmak en 1946 et Don Siegel (A Bout Portant) en 1964.

- BANDE ANNONCE DU PORT DE L’ANGOISSE _1944_ÉTATS-UNIS_3 MIN.
La bande-annonce, très conventionnelle, du film de Howard Hawks permettra au spectateur d’entrevoir les lignes de conduite divergentes mais complémentaires entre les deux adaptations hollywoodiennes du roman En avoir ou pas d’Hemingway que sont Le Port de l’angoisse (Jules Furthman et William Faulkner au scénario) et Trafic en haute mer de Michael Curtiz.

- TRAFIC EN HAUTE MER (THE BREAKING POINT)
MICHAEL CURTIZ_1950_ÉTATS-UNIS_97 MIN.
« Pourtant les navires eux-mêmes sont de fer et n’ont point de pitié
Alors que les hommes ont un coeur et des flancs que la peine a rouillés. »

(Malcolm Lowry, Pour l’amour de mourir, « Villes de fer »).

The Breaking Point est une perle rare des studios Warner à dépoussiérer de toute urgence. Deuxième adaptation du roman En avoir ou pas d’Ernest Hemingway après Le Port de l’angoisse de Hawks (sorti en 1944), le film de Michael Curtiz n’a rien à envier à son prédécesseur ... (la suite sur le livret, là en dessous. Tu cliques et ça s'ouvre en grand !)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire